Avec Tony Mix Le “RABODAY” est maintenat international.

Depuis sa sortie le 1er octobre dernier, « Teteo », le dernier son de Tony Mix en collaboration avec le chanteur dominicain Don Miguelo, Team Madada et T-Babas, n’a pas cessé de faire son chemin. Dans la première playlist sélectionnée par l’émission « Afro-club » sur RFI pour ce mois d’octobre, figure Teteo.

Teteo, produite par Colmix, se base sur un sample de la très populaire chanson « Waiting for love » (2015), du défunt Disc-jockey suédois Avicii. Le titre est perçu par Tony Mahotière comme l’équivalent de « Fè chawa ». « Les dominicains utilisent le mot « Teteo » dans un registre familier pour décrire l’ambiance de fête, de folle danse et d’alcool », explique-t-il sur le plateau de Ticket show où il a été invité cette semaine.

Ce choix de titre, tout comme la présence de Don Miguelo sur le titre, s’inscrit dans une quête du marché mondial, que Tony dit viser depuis quelques temps. « Teteo » réunit tous les éléments de la formule du tube international, écrit RFI à ce propos. « Mwen pa gen anyen pou m pwouve la ankò », insiste Tony Mix.

C’est Don Miguelo qui est venu vers Tony Mix, contrairement à ce qui se fait d’habitude. « Don Miguelo m’a aimé tout naturellement, sans ‘’forcing’’. Il présentait un show sur les réseaux sociaux pendant le coronavirus. « Lave lè a » y était tournée tous les jours. Don Miguelo disait à ses followers combien il adorait ce DJ haïtien. Certains m’en ont parlé. Puis un jour il m’a envoyé un message direct pour me dire combien il adorait mon vibe. J’ai d’abord pris part à un de ses projets avant de l’inviter sur ‘’Teteo’’ », raconte Tony. 

« Je veux que cette chanson fasse le tour du monde. À travers elle, le Rabòday doit être découvert par les mélomanes du monde entier.  Il faut qu’ils sachent, malgré toutes les images désolantes projetées à notre propos, que des haïtiens font du bon travail dans leur domaine », espère « Dj peyi a ».

Par ailleurs, Tony Mix qui dit travailler sur d’autres projets, notamment des collaborations avec des artistes étrangers, veut se concentrer sur le succès de « Teteo » avant de penser à offrir autre chose. Toutefois, en raison du climat d’insécurité qui paralyse la vie nocturne en Haïti, Tony Mahotière passe la majeure partie de son temps sur des scènes à l’étranger. « Pour le reste de l’année, seulement quelques jours ne sont pas encore réservés pour le mois de décembre ».